Comprendre l’Harmonie en Musique : Guide Simple et Détaillé

Introduction

Dans le monde fascinant de la musique, l’harmonie est un élément vital qui ajoute de la profondeur et de l’émotion à une mélodie. Elle texturise les chansons et apporte une nouvelle dimension à l’expérience d’écoute, en transformant la musique en une entité véritablement multidimensionnelle. Cependant, se familiariser avec le concept de l’harmonie peut sembler complexe. Dans cette perspective, cet article expliquera en quoi consiste une harmonie en musique, en examinant tout, de la signification de « donner le la » à la résolution en musique, des degrés, de la gamme et de la tonalité à la gamme majeure et mineure. Nous explorerons également les accords, les fonctions tonales, les renversements, les doublures, les suppressions, les chiffres, et les mouvements, enchainements et résolutions en musique.

Pourquoi dit-on « donner le la »?

L’expression « donner le la » trouve ses origines dans les pratiques orchestrales. Lorsqu’un orchestre se prépare à jouer, il est courant que l’instrumentiste à cordes frotter donne la note « La » aux autres musiciens pour qu’ils accordent leurs instruments. En effet, le « la » sert de référence pour garantir une harmonie sonore entre tous les instruments. Toutefois, la fréquence de ce « la » a changé au fil des siècles. Il a commencé à environ 415 Hz pendant la période Baroque, s’est élevé à environ 430 Hz pendant le classique et est désormais fixé à 440 Hz dans la musique occidentale moderne. Cette standardisation aide à maintenir une cohésion sonore globale dans l’ensemble des performances musicales.

La résolution (musique)

La résolution en musique est un principe central de l’harmonie qui implique le mouvement d’une note ou d’un accord à une note ou un accord adjacent. C’est le processus qui donne une impression de finalité, mettant fin à une tension harmonique créée précédemment. La tension et la résolution sont les deux forces opposées qui font avancer la musique. Une tension est créée lorsqu’un accord ou une note crée une attente d’une résolution ultérieure. Prenons l’exemple de l’accord de septième dominante, qui est largement utilisé dans la musique occidentale pour créer une tension devant être résolue sur la tonique.

READ  Guide simple pour lire une partition de batterie

Degrés, gamme et tona­lité

La tonalité en musique, en termes simples, est la ‘clé’ dans laquelle une pièce est écrite. Elle est déterminée par la note tonique, qui est la première note de la gamme sur laquelle le morceau est basé. Chaque gamme est composée de différentes notes, chacune de ces notes étant un ‘degré’ de la gamme. Dans une gamme majeure ou mineure, il y a huit degrés, le premier et le dernier degré étant la tonique, qui donne le nom à la gamme. Par exemple, dans la gamme de Do majeur, Do est le premier degré et la tonique. Les degrés de la gamme jouent un rôle crucial dans la création d’harmonies, car ils déterminent quels accords peuvent être utilisés à un moment donné de la pièce.

La gamme majeure

La gamme majeure est probablement la gamme la plus connue en musique occidentale. Elle se compose de sept notes uniques, plus la tonique qui revient à l’octave. L’ordre spécifique des intervalles entre chaque note crée le son « joyeux » ou « heureux » que nous reconnaissons dans la musique majeure. La structure d’une gamme majeure est la suivante : ton, ton, demi-ton, ton, ton, ton, demi-ton. Par exemple, en prenant cette formule et en commençant sur la note « Do », nous obtenons la célèbre gamme de Do majeur : Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si, Do.

La gamme mineure

En contraste direct avec la gamme majeure, la gamme mineure donne un son généralement perçu comme « triste » ou « sombre ». Cela est dû à la structure différente des intervalles entre les degrés de la gamme mineure. La/m2 |h2>Les accords Les + + +ps, les suppressions, les chiffres, les mouvements, les enchaînements et les résolutions.

READ  Comment Faire un Dièse sur Votre Clavier : Guide Simple

Les fonctions tonales

Dans l’harmonie tonale, les accords ont certaines fonctions en fonction de leur position dans la tonalité. On distingue généralement trois fonctions tonales : tonique, sous-dominante et dominante. La fonction tonique inclut la première note (ou degré) de la gamme, ainsi que toute autre note qui a la même fonction que la tonique, c’est-à-dire qui maintient la tonalité. Les accords de tonique donnent une sensation de paix et de résolution. Les accords de sous-dominante, qui incluent généralement le quatrième degré de la gamme, instaurent une certaine tension qui demande à être résolue. La dominante, qui est généralement le cinquième degré de la gamme, crée une forte tension qui se résout naturellement sur la tonique, créant ainsi un sentiment de finalité.

Renversements, doublures et suppressions

Dans l’harmonie, le ‘renversement’ d’un accord consiste à modifier l’ordre des notes de sorte que la fondamentale ne soit pas la note la plus basse. Cela crée une texture différente tout en conservant le même groupe de notes. La ‘doublure’ dans l’harmonie fait référence à la répétition de certaines notes d’un accord, souvent pour enrichir le son. La ‘suppression’ est quand nous décidons intentionnellement d’omettre certaines notes d’un accord. Cela se fait généralement pour créer une certaine sonorité ou pour faciliter le jeu de l’accord.

Chiffrages

Le ‘chiffrage’ en harmonie musicale est le système d’annotation utilisé pour indiquer aux musiciens les accords à jouer à un moment donné. Il existe plusieurs systèmes de chiffrage, chacun ayant ses propres règles et conventions. En général, les chiffres indiquent les notes à jouer en relation avec la basse de l’accord.

READ  Guide pour les débutants: Comment apprendre à jouer de la flûte?

Mouvements, enchaînements et résolutions

Dans l’harmonie, le ‘mouvement’ se réfère à la façon dont les voix individuelles (ou les lignes mélodiques) au sein de l’harmonie se déplacent d’un accord à l’autre. Un « mouvement direct » se produit lorsque deux voix se déplacent dans la même direction, tandis qu’un « mouvement contraire » se produit lorsque deux voix se déplacent dans des directions opposées. L’ ‘enchaînement’ est le processus de transition d’un accord à un autre, et cette transition peut se faire de plusieurs manières, selon la progression d’accords utilisée. La ‘résolution’ est le processus par lequel la tension créée par un accord ou une note est libérée en passant à un accord ou une note plus stable. Dans l’harmonie traditionnelle, la résolution est souvent réalisée en passant d’un accord de septième de dominante à un accord de tonique.

Résumé des points clés

Élément Explication
Donner le la Utilisé en référence dans l’orchestre pour l’accord
Résolution Transition de la tension vers la libération
Degrés, gamme et tona­lité L’élément clé nécessaire pour établir une harmonie
La gamme majeure Gamme à sept notes avec un son joyeux
La gamme mineure Gamme à sept notes avec un son triste
Les accords Les groupes de notes jouées simultanément
Les fonctions tonales Les rôles remplis par les accords dans une tonalité
Renversements, doublures et suppressions Techniques pour modifier les accords
Chiffrages Système d’annotation des accords à jouer
Mouvements, enchainements et résolutions Méthodes pour créer et résoudre la tension dans l’harmonie

Pour une exploration plus approfondie de ces éléments, je recommande vivement des cours de théorie musicale où ces concepts sont abordés en détail et en pratique.

Publications similaires